Galerie

ATTAC 49 : Soutien à Djamel Blanchard, un de nos compagnons de luttes !

Suite à un article fort discutable publié dans le Courrier de l’Ouest du 18 janvier 2020 sur un militant associatif que nous avons côtoyé souvent,  ATTAC 49  réagit et questionne la déontologie à l’œuvre ici, soucieux de la qualité de la presse locale en ces temps de campagne municipale.


Un des principes fondamentaux d’ATTAC est de ne pas prendre parti dans les campagnes électorales. Attac 49 ne veut en aucun cas déroger à la règle en ce qui concerne la campagne des municipales à Angers et ne défendra aucune liste.

Néanmoins l’article publié dans le Courrier de l’Ouest du 18 janvier 2020 à propos de Djamel Blanchard ne peut manquer de nous faire réagir : nous avons été extrêmement surpris de découvrir un « portrait » entièrement à charge, qui ne se fonde que sur des témoignages défavorables, tandis que Djamel Blanchard est un compagnon de route de nombreuses luttes citoyennes d’ATTAC 49. D’autres témoignages pouvaient être recueillis qui auraient permis un éclairage bien différent. L’orientation choisie a priori nous questionne sur la qualité de l’information proposée à nos concitoyens et sur la démocratie : en effet, outre cette attaque ad hominem fondée indéniablement sur des sources unilatérales (et presque toutes anonymes), nous déplorons que sa parole et ses combats citoyens soit ainsi neutralisés par des attaques personnelles et des sous-entendus inacceptables et diffamatoires. Cette démarche nous inquiète quant au respect de la déontologie journalistique et à l’indépendance de la presse à l’échelle locale..

Nous ne reconnaissons pas en effet, à travers l’article, le Djamel Blanchard de « Pas Sans Nous » avec lequel nous avons partagé beaucoup de combats : la mobilisation et la sensibilisation aux conséquences de l’État d’urgence pour les mouvements sociaux et les personnes victimes de racisme, la gratuité des transports pour les habitants les plus démunis de l’agglomération, l’évolution des logements sociaux qui pénalise les plus précaires, la situation des migrants, le déploiement de la 5 G, la prise en compte des besoins des habitants des quartiers, toutes questions en relation avec une injustice sociale qui s’aggrave comme en témoignent de nombreux rapports, dont tout récemment celui d’OXFAM.
Il serait beaucoup plus intéressant pour tous d’évoquer ces sujets de fond plutôt que de discréditer un homme qui les porte, et qui dérange. On attend que ces questions deviennent l’objet de vrais débats citoyens.

ATTAC 49, 30 janvier 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s